Le projet du parking souterrain de la Petite-Hollande annulé.

Mis à jour : 19 nov. 2020

Il n’y aura pas de parking souterrain ; une décision des élus qui alimente depuis quelques jours de nombreux débats.



Crédit photo - Infos Nantes


Initialement au sein de ce projet un parking souterrain était prévu, étant donné que celui de la Petite-Hollande allait être détruit.

Cette nouvelle zone de stationnement devait accueillir 400 à 600 véhicules contre un millier de places à la surface aujourd’hui.

Un rebondissement a eu lieu le vendredi 16 octobre. Les élus de Nantes métropole ont pris la décision d’annuler ce projet à cause des contraintes techniques, des surcoûts et le souhait de limiter les voitures dans la ville de Nantes au profit des cyclistes et piétons. Ces surcoûts d’un montant de 20 millions d’euros ont été déterminés par des études techniques.

L’esplanade, nouvelle figure de Nantes

Les travaux concernant le projet d’évolution des parkings de la Petite-Hollande et de l’île Gloriette commenceront en 2024. Cette esplanade va être donc composée de jardins et d’une partie proche du fleuve. Les espaces verts à cet endroit vont donc tripler de volumes. Des bosquets épais vont aussi être aménagés afin d’offrir de la fraîcheur pour les passants. Une cale avec gradin sera disposée près de la passerelle Schoelcher avec vue sur la Loire.


Le Nantais Thomas Quero (PS) pointe le fait que « ce poumon vert est une réponse parmi d’autres à l’urgence climatique » ou encore que cela va pouvoir permettre de « limiter les îlots de chaleur urbains ».


Des inquiétudes face à cette décision

Même si cette évolution va améliorer l’attractivité de cet endroit, un certain nombre de commerçants se disent inquiets de la suppression des places de parking. Julien Bainvel (LR), conseiller métropolitain de l’opposition fait part de ses inquiétudes : « Ce parking est toujours utilisé, que ce soit en journée ou le soir. Les gens qui viennent s’y garer ne sont pas des riverains. Ce sont des automobilistes extérieurs qui viennent consommer. Quelle solution va-t-on leur proposer demain ? On sait bien que le réseau de transports en commun n’offre pas d’alternative suffisante. »

Nantes métropoles rappelle tout de même que des investissements sont en cours sur le réseau des transports en commun (parkings-relais supplémentaire, réseau Chronobus étendus, prolongement du tramway et une baisse des tarifs).

Une pétition a été lancée

En opposition à cette décision, une pétition est désormais en ligne sur le site www.mesopinions afin de tenter de conserver le parking de la Petite-Hollande. Elle comptabilise aujourd’hui près de 500 signatures et s’adresse en particulier à la maire de Nantes : Johanna Rolland, pour qu’elle revienne sur cette décision. De nombreux riverains ou habitués de ce parking ont donc pu exprimer leurs revendications.







34 vues