Nantes'Immo : Tensions sur le marché immobilier Nantais.

Mis à jour : avr. 2

Un an, tout pile après le début de la crise sanitaire et deux confinements plus

tard… Comment se porte le marché immobilier à Nantes ? Cette année très chaotique, a-telle ébranlé l’immobilier Nantais ? Les acquéreurs sont-ils toujours au rendez-vous ou la

demande en logement s’est-elle essoufflée ? Hausse des prix, délais de vente, marges de

négociation… On fait le point pour vous.

Crédit photo - Infos Nantes

Les prix de vente sont toujours à la hausse


Alors que certains experts pronostiquaient un effondrement des prix de l’immobilier suite à

la crise sanitaire, c’est tout l’inverse qui s’est produit ! Les prix ont continué de grimper sur

tout le territoire : +2 % de hausse enregistrée sur l’année écoulée (Source : Meilleurs Agents).

Les prix de l'immobilier ont augmenté avec la crise sanitaire ! Crédit photo - meilleurtaux.com

Toutefois, dans beaucoup de grandes métropoles, on constate un net ralentissement de

l’augmentation des prix depuis septembre 2020. À l’exception de quelques grandes villes où la hausse des prix se poursuit : Lille, Rennes, Strasbourg et Nantes !


Les prix des biens à vendre dans la capitale de l’Ouest ont augmenté de 2,3 % entre mars et septembre 2020 puis de 2,8 % entre septembre et décembre 2020.


L’attractivité de la ville de Nantes continue de se répercuter sur les prix du marché.

En février 2021, le prix moyen du m2 d’un appartement dans l’ancien à Nantes est de 4 197€. Quant à la hausse des prix affichés, elle est évaluée à +11.9 % par rapport à l’année

précédente (source : SeLoger).


Le rythme des transactions s’accélère


Les délais de vente des appartements et maisons à Nantes n’ont jamais été aussi

courts ! Suite à la crise sanitaire et au contexte économique difficile annoncé, de nombreux

vendeurs ont préféré jouer la carte de la sécurité et reporter leur projet de vente à plus tard,

dans l’attente d’un climat plus favorable.


Pourtant, du côté des acheteurs, la motivation est restée intacte ! La crise sanitaire a même

renforcé les envies d’achat des particuliers. Aujourd’hui, les acquéreurs sont nombreux à

prospecter sur le marché immobilier nantais en quête d’un logement plus spacieux.

Vous l’aurez compris, les vendeurs sont en retrait alors que les candidats à l’achat se

multiplient… C’est une bonne nouvelle pour les vendeurs !


Il est actuellement de plus en plus facile de trouver un acquéreur pour son logement sur le marché nantais.


Dans la cité des Ducs de Bretagne, le délai de vente moyen d’un appartement, comme

d’une maison est de 42 jours seulement (soit 28.6 % de délai de vente en moins pour les

appartements et 34 % pour les maisons, par rapport à l’année précédente.)



Les marges de négociation se resserrent encore davantage


Depuis le début de l’année 2021, les experts de l’immobilier, constatent que les marges de

négociation ont encore diminué par rapport à 2020. Sur la France entière, la marge de

négociation entre acheteur et vendeur pour l’achat d’un bien immobilier est estimée à 4.2 %

en moyenne.


Dans les Pays de Loire, l’acheteur peut faire baisser le prix d’environ 2.4 % pour un

appartement et de 3.5 % en moyenne pour l’acquisition d’une maison (Source : SeLoger).


Rien de vraiment étonnant ! Ceci est la conséquence logique d’une pénurie de logements à vendre sur le marché immobilier nantais… Les ménages n’ont pas d’autres choix, ils

doivent renoncer à une partie de leur pouvoir de négociation afin d’être certains d’obtenir

l’appartement ou la maison qu’ils convoitent.


Cet article vous est proposé en partenariat avec l'agence en solutions immobilière Jeune Vision'ère :


Jeune Vision’ère

Facebook - Instagram - Site internet

Adresse : 10 rue Jules Verne 44700 Orvault

Horaires : 10h-13h / 14h-19h

Téléphone : 0253354435


1,401 vues