Un cimetière pour les chiens et les chats en projet en Loire-Atlantique

La Baule est la ville qui devrait accueillir ce projet en 2022. Alors qu'il en existe déjà une trentaine en France. Aucun cimetière de ce genre n'existe en Loire-Atlantique à l'heure actuelle.

Crédit photo - Pixabay


Le sujet a été évoqué lors des "questions diverses" pendant le conseil municipale de La Baule, fin janvier. La suggestion d'un cimetière pour animaux avait déjà été abordé plusieurs fois par les habitants.


Le but du projet

Le projet est le suivant : ouvrir un cimetière pour chiens et chats dans la ville pour début 2022. Il va donner la possibilité aux familles de pouvoir se recueillir, d'entretenir le souvenir et rendre hommage à l'animal défunt. Il va permettre aux personnes de ne plus avoir à se déplacer jusqu'au cimetière pour animaux voisins, comme celui de la La Roche-sur-Yon ou celui de la Loire-Authion (Maine-et-Loire).



Ces lieux ont considérablement augmenté au cours de ces dernières années. Cela vient du fait que les animaux de compagnies occupent une place importante dans les foyers familiaux (plus de la moitié de la population Française déclare en posséder).


Où sera-t-il construit ?

Pour le moment le lieu reste à déterminer, même si certains terrains ont déjà été étudiés. Celui qui en ressort le plus est le terrain à côté du cimetière parc d’Escoublac. En effet le respect de norme sanitaire stricte doit être appliqué pour ce genre de lieu. Ce cimetière pourrait être "très paysager". Il disposera également d'un colombarium pour que les propriétaires puissent déposer les cendres de leurs animaux.



Ce que dit la loi

La loi est plutôt précise sur ce sujet. Il est interdit d'enterrer son animal dans son jardin, sous peine d'une amende de 150 euros. Sauf dans le cas où celui-ci pèse moins de 40 kg, ou que sa tombe se trouve au moins à 35 mètres de distance entre les autres maisons et points d'eau.

744 vues